Conquérants. 30 baroudeurs des tout débuts de l’Algérie française

21,00

Pour la plupart d’entre eux, ils venaient de la Grande Armée. Ils y avaient connu les horreurs des guerres napoléoniennes. Autant dire que ce n’était pas des « tendres ». Mais de vraies bêtes de combat. Récupérés par une Restauration plutôt « bonne fille », ils seront de l’expédition de 1830 contre les Barbaresques ottomans du beylik d’Alger déclenchée par Charles X. Et de la suite des opérations des tout débuts de l’Algérie française jusqu’à la reddition – et au-delà – d’Abd el-Kader. Trente conquérants. Trente – parce qu’il faut bien arrêter un choix – baroudeurs au service de la Plus Grande France.

Description

Pour la plupart d’entre eux, ils venaient de la Grande Armée. Ils y avaient connu les horreurs des guerres napoléoniennes. Autant dire que ce n’était pas des « tendres ». Mais de vraies bêtes de combat.

Récupérés par une Restauration plutôt « bonne fille », ils seront de l’expédition de 1830 contre les Barbaresques ottomans du beylik d’Alger déclenchée par Charles X. Et de la suite des opérations des tout débuts de l’Algérie française jusqu’à la reddition – et au-delà – d’Abd el-Kader.

Il y a les incontournables : Bourmont, Bugeaud, le duc d’Aumale (et ses frères), Yusuf, Saint-Arnaud, Cavaignac. Et d’autres tombés dans l’oubli : Martimprey, Chanzy, Drouet d’Erlon, Clauzel, Changarnier, Canrobert. Mais aussi de simples soldats et des sous-officiers : le sergent Blandan ou Guillaume Rolland, le clairon de Sidi-Brahim, que leur héroïsme a inscrit dans notre panthéon. Trente conquérants. Trente – parce qu’il faut bien arrêter un choix – baroudeurs au service de la Plus Grande France.

Informations complémentaires

Auteur(s)

Editeur

Collection

Xénophon

Pages

228

Prix

21

Date

10/10/2017

Format

Livre

Isbn/Ean

9782357911031